les ailes de l'albatros

vide poche et vide cerveau à la fois carnet de bord et cahier de brouillon y'a un peu de tout par ici et même plus ...

17 février 2005

j'aime pas attendre ... ça me rend grogon ....

y'a ceux qui sont pressés, qui râlent et qui essayent de doubler ... et puis les autres ...

y'a ceux qui veulent leurs sous tout de suite ... et ceux qui préfèrent pas attendre du tout, poser les francs prendre le papier et revenir ... plus tard ....

mais moi je peux pas être sûre que je pourrais revenir .... alors j'attends ...

périodiquement on bouge d'une chaise vers la droite ...

en attendant je jette un oeil alentours ...

y'a les mamies, l'oeil flippé, crochant un sac à main ou un cabas, comptant des pièces d'argent et faisant une moue résignée

des amoureux les yeux dans les yeux qui se foutent de la marche de la file et se font sans cesse rabrouer par les précédentes

y'a des ménagères de moins de 50 ans, (enfin je crois) par groupes, ça caquète et ça occupe le milieu de l'allée, ça mimique à qui mieux mieux, ça se regarde avec des airs entendus, .... mais ça n'entend pas qu'on avance ....

y'a des pièces d'argent qui retourneront vieillir dans leur feuille de  sopalin dans un fond de tiroir en attendant de valoir suffisamment pour être négociées

y'a des piécettes qui ont fini directement dans une tirelire "pièces jaunes"

y'a une heure que j'attends et ça va être mon tour de changer en euros quelques francs retrouvés par la Trollette en faisant le ménage ....

Posté par melo dye à 16:42 - juste comme ça - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • Eh ben c'est vachement plus efficace dans ma boîte ousque j'travaille. C'est bien simple, chez nous, on n'échange plus depuis le 1er janvier

    Posté par Dior, 18 février 2005 à 10:41
  • Rien ne m'énerve plus que les personnes agées qui viennent à La Poste le samedi matin : elles ont toute la semaine mais non ...

    Ou les mêmes qui vont à 18h55 au Monoprix qui ferme à 19h00 et qui hésitent pendant 10 minutes au stand charcuterie alors que, moi, j'ai couru pour rentrer du boulot et arriver avant la fermeture, que j'ai du monde qui arrive bouffer dans 20 minutes et qu'en plus la vendeuse en a plein les bottes et je la comprends.

    Posté par antonomase, 18 février 2005 à 11:10

Poster un commentaire