les ailes de l'albatros

vide poche et vide cerveau à la fois carnet de bord et cahier de brouillon y'a un peu de tout par ici et même plus ...

12 octobre 2005

c'est l'automne hein ...

Alors des fois l'automne ça met dans ton coeur des langueurs monotones ... même sans violon (mais avec Jethro Tull en fond)

Le nez à la fenêtre du 7e étage
Je regarde la ville, l'oeil aéropage
Le vent qui s'enroule à mes cheveux de treille
Me murmure des envies de balade à l'oreille

Soleil tournant, chaleur biaisée de l'automne
Le ciel pastel s'orne de frises moutonnes
Au loin les cimes dénudées au vent véloce
Annoncent la venue du temps des écorces

Posté par melo dye à 11:32 - strophes - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • Très joli... Les langueurs de l'automne ! Elles t'ont sacrément inspiré, dis donc.
    (et ton nouveau fond est très bien !)
    Bises !

    Posté par Anitta, 12 octobre 2005 à 15:15
  • C'est un bel automne, en effet.. même si je ne suis pas super fan de cette saison..

    Posté par daeron, 12 octobre 2005 à 20:44

Poster un commentaire