les ailes de l'albatros

vide poche et vide cerveau à la fois carnet de bord et cahier de brouillon y'a un peu de tout par ici et même plus ...

23 janvier 2006

la tentation ...

En une ellipse dire l'essentiel
Et se moquer de la couleur du ciel
Concentrer les sens en une image
N'en dissocier ni l'essence ni la rage

Comprenne qui pourra
Entende qui voudra

A fleur de nerfs dire sans détailler
Laisser au vent le soin de distiller
L'émotion pure et les ailes qu'elle couvre
Les larmes et les chemins qu'elles ouvrent

Comprenne qui voudra
Entende qui saura

Reprendre sans bruit les ailes de l'oiseau
Engluées dans la nuit du quotidien
Planer sans honte au dessus du lot
Jouer en confiance des flots aériens

Comprenne qui entendra un soir ou un matin
Les ailes de l'Albatros flageller les nuages
Brassant les rêves hors portée de main
Vers le sud traçant l'ombre d'un mirage

Las mes larmes n'ont pas fini de couler
Aux plumes des ombres souvent sêchées
Encore je me rêve un passé
Inutiles et vaines billevesées ...

Posté par melo dye à 13:33 - strophes - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • et demain ?

    rêver le passé... et pourquoi pas demain ? Il n'est jamais trop tard
    Après les frissons longs de l'hiver, le printemps apportera un air plus léger...
    petite déprime saisonnière, mmh ? ou l'occasion de faire le point, pour repartir...

    Posté par vera, 24 janvier 2006 à 11:23
  • ;o)

    j'aime c'est triste mais ...

    j'aime et puis c'est tout !

    rooooooooh !

    des bizzzzzzzzzzzatoi

    Posté par Abstruse, 24 janvier 2006 à 12:21
  • Véra > tu as raison il faudrait que je me remette à rêver sur demain ... (et toi il faudrait que tu te remettes à bloguer ... sinon je te refile un questionnaire ... 'tention hein ) )

    Abstruse > mais non c'est pas triste ... juste lucide )
    bizzzz

    Posté par Mel'O'Dye, 24 janvier 2006 à 12:31
  • Alors là moi je dis bravo ! Très joli poème, triste et mélancolique certes, mais très évocateur (lucide, je sais pas). C'est presque une chanson d'ailleurs, tant les mots chantent tout seuls !

    Posté par Anitta, 24 janvier 2006 à 18:32

Poster un commentaire