les ailes de l'albatros

vide poche et vide cerveau à la fois carnet de bord et cahier de brouillon y'a un peu de tout par ici et même plus ...

06 novembre 2006

Délivrance ... ?

J'avais oublié la douleur exquise
Des ombres rappelées aux crocs du jour
J'avais enterré le coeur qu'on brise
D'un revers de cil sans retour

J'avais évincé sans remord ni conscience
Le souvenir des battements intérieurs
L'écho des nuits de musique et de danse
Et les chemins obscurs vers d'impossibles ailleurs

Mais par la grâce fragile d'un ange égaré
Ma muse muselée se libère de ses chaînes
Par ces notes et ces mots coulant dans mes veines
D'amour et de mort mon coeur réanimer

Posté par melo dye à 13:21 - strophes - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • ;o)

    ça en jette ma belle !

    Posté par Abstruse, 07 novembre 2006 à 10:27

Poster un commentaire