les ailes de l'albatros

vide poche et vide cerveau à la fois carnet de bord et cahier de brouillon y'a un peu de tout par ici et même plus ...

03 mars 2007

Snake feeling

Peu à peu lambeau par lambeau
Je laisse derrière moi un peu de ma peau
Serpent en mue vers un autre moi
Je ne sais ce qui en sortira

Ne pas prévoir ne pas anticiper
Surtout ne rien décider
Laisser une chance aux choses de changer
Trouver la patience de ne rien précipiter

Une fois encore pour ne pas y rester
Je laisse ma vie me transformer
Comme chaque fois je ne peux qu'observer
Consentir et ne rien empêcher

Je ne sais ce qu'il va m'en coûter
Ce qui sera abandonné
Je ne peux que présumer
Des rêves qui seront exaucés

Garder la tête froide et le regard droit
Ne pas laisser la peur guider mes pas
De cette tempête nier les dégats
Sur mon âme écorcée par endroits

Posté par melo dye à 12:06 - strophes - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'aime ce genre de texte. Très rare chez toi, mais tellement humain.

    Posté par euqinorev, 03 mars 2007 à 20:29
  • Véro > merciii .... mais ... mais ... mais ... est-ce à dire que d'habitude je suis pas "humaine" ???

    Posté par Mel'O'Dye, 06 mars 2007 à 13:20
  • Non. Moins personnelle et moins intime, simplement.

    Posté par euqinorev, 07 mars 2007 à 21:36

Poster un commentaire